icone_fleche.png   L'autosurveillance glycémique dans le diabète de type 2

L'autosurveillance glycémique s'adresse à certains diabétiques de type 2, dans certaines situations, sur prescription médicale. Cette autosurveillance s'inscrit dans une démarche d'éducation du patient et de son entourage. Elle ne se substitue en aucun cas aux dosages en laboratoire toujours nécessaires.

Ce test vous permet de contrôler vous-même votre glycémie. Vous pourrez ainsi voir si votre taux de glucose est trop élevé ou trop bas.

icone_cercle.png   Quand surveiller ma glycémie capillaire ?

- quelque soit l'heure de la journée si je ressens un malaise ;
- selon les consignes si j'ai une activité physique importante ;

Si je prends des comprimés :

- à jeun, à 10h, à 17h : 1 à 2 fois par semaine (ex : lundi et vendredi).
- selon les indications particulières de mon médecin
- si je suis sous insuline
- à jeun, avant chaque injection d'insuline et selon les indications du protocole médical remis par mon médecin.

Autosurveillance du diabète

Dans tous les cas, je pense à noter les surveillances sur le carnet de suivi ainsi que les observations particulières : repas festif, activité physique importante, hypoglycémie et resucrage, hyperglycémie...

icone_cercle.png   Les étapes pour un bon prélèvement capillaire

- Je me lave les mains à l'eau et au savon neutre avant le prélèvement (sans utiliser un désinfectant ou une crème ou solution hydroalcoolique)
- Je masse un peu l'extrémité du doigt que je vais piquer
- Je change ma lancette à chaque contrôle glycémique
- Je règle la profondeur de l'auto piqueur pour un prélèvement peu douloureux
- Je mets en place la nouvelle bandelette (en vérifiant le code si nécessaire)
- Je me pique de façon à avoir une goutte de sang suffisante à déposer sur la bandelette
- J'élimine tout le matériel souillé dans un container adapté

icone_cercle.png   Entretien de mon lecteur :

Nettoyage 2 fois par mois de mon lecteur avec un chiffon doux (aucun savon ni détergent qui pourrait détériorer la cellule de lecture).
Je pense à me référer au mode d'emploi de mon lecteur en cas de doute.

icone_cercle.png   L'autosurveillance glycémique : quelle prise en charge ?

De nouvelles dispositions réglementaires modifient la prise en charge des bandelettes utilisées pour l'autosurveillance glycémique : elles sont désormais remboursées à hauteur de 200 bandelettes par an pour les patients atteints d'un diabète de type 2, non traités par insuline.

Plus d'informations sur le site de l'Assurance Maladie