Il était une fois le diabète.... 1

 

 

IL ETAIT UNE FOIS …. LE DIABETE. Le diabète à travers les âges.

Mis en ligne par Nathalie Beurier

Dia Baïno/ Diabêtès « couler au travers », telle est l’origine grecque du mot diabète. En effet, il avait été remarqué, à l’époque, du fait d’une soif incessante, que le patient buvait et urinait en permanence, d’où le fait de passer à travers le corps.

Les premières descriptions du diabète interviennent sur un papyrus dans l’antiquité égyptienne en 1 550 avant J.C.  Ce n’est qu’au 5ème siècle que l’on relie la maladie à la présence de sucre dans les urines

Il était une fois le diabète.... 2

En 1776, DOLSON démontre que le sucre est présent non seulement dans les urines mais aussi dans le sang du patient.

A partir de 1855,  le diabète est rattaché à un trouble général de la nutrition.

Puis, quelques années plus tard, découverte des cellules appelées ilôts de Langerhans sécrétées dans le pancréas,         cellules qui, 2 siècles plus tard,  font l’objet d’une greffe chez certains patients. Ces cellules sécrétent l’insuline.

Il était une fois le diabète.... 3

Les Canadiens Charles BEST (1899-1978) et Frederick BANTING (1891-1941) et découvrent l’INSULINE en 1921 après expérimentation sur des chiens diabétiques, en laboratoire. BANTING recevra le prix Nobel de médecine en 1923.

Date importante : le 11 janvier 1922, la 1ère injection d’extraits pancréatiques de porc est réalisée sur un enfant diabètique au stade de coma. Il est sauvé.

Cependant, l’insuline humaine est obtenue par génie génétique en 1982.  Quatre ans plus tard, elle sera industriellement produite et mise sur le marché conduisant, d’année en année, à l’apparition, après modification, des insulines lentes et des insulines rapides.

Des siècles et des siècles de recherches et de progrés en médecine ont permis d’obtenir les traitements actuels du diabète : anti-diabétiques oraux, insulines lentes, insulines rapides, analogues du GLP1, …. Les pompes à insuline, les greffes d’Ilôts et bientôt le pancréas artificiel, peuvent permettre d’espérer qu’un jour le diabète sera définitivement réduit au silence.

Quelques diabétiques célèbres : Charles Quint, Louis XIV, Karl Marx, Champollion, Liz Taylor, Stan Laurel, Jules Verne, Balzac…. (« les grands diabétiques de l’histoire – Dr Françoise Guillon-Metz – Edition Zinedi).