Article du Dr Muriel BENICHOU d’après une communication SFD 2022 du Pr MASSIN

LES TECHNIQUES INNOVANTES D’IMAGERIE RETINIENNE NON INVASIVES DANS LE DIAGNOSTIC ET LE PRONOSTIC DE LA RD

De nouvelles techniques d’imagerie rétinienne non invasives permettent à présent d’apporter des informations nouvelles sur les risques évolutifs de la rétinopathie diabétique et sur son pronostic fonctionnel.

Il s’agit 

  1. Des nouveaux rétinographes grand champs (Clarus , Optos)  qui en un seul cliché permettent de visualiser une surface beaucoup plus importante de la rétine (de 133 à 200 ° contre 45). Ainsi le dépistage est plus rapide et plus simple à réaliser ne nécessitant qu’un seul cliché contre les 8 clichés jusque là nécessaires avec les rétinographes usuels.

De plus ils permettent de détecter des lésions plus périphériques non visualisables avec les rétinographes  usuels qui n’explorent que les lésions de la moyenne périphérie. Ces lésions plus périphériques seraient plus rares mais  associées à un plus mauvais pronostic avec un potentiel évolutif plus important.   

Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 1 Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 2 Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 3 Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 4

 

  1. L’OCT-ANGIOGRAPHIE

Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 5

Il s’agit comme son nom l’indique d’une OCT (sorte d’ échographie de la rétine) couplée à une angiographie mais sans injection de produit de contraste c’est-à-dire sans injection de fluorescéine.

Cette examen va permettre une visualisation parfaite du réseau vasculaire rétinien avec des fenêtres d’observation de plus en plus grandes permettant actuellement avec des fenêtres de 15×15mm une visualisation de la moyenne périphérie  de la rétine. A terme cet examen permettra avec des fenêtres d’observation encore plus grandes de visualiser toute la périphérie de la rétine et remplacera complètement l’angiographie à la fluorescéine.

L’ESSOR DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA) DANS LE DEPISTAGE DE LA RD

Du nouveau sur Œil et Diabète : approches innovantes pour l’évaluation de la rétinopathie diabétique (RD) en 2022 6

Le dépistage actuel de la RD requiert actuellement des moyens logistiques et humains assez lourds avec la réalisation de photographies couleurs du pôle postérieur et de la moyenne périphérie de la rétine dont l’interprétation reste à la charge des ophtalmologues.

Les logiciels d’IA  embarqués dans les rétinographes apparaissent donc comme un outil incontournable dans un futur proche pour  automatiser le dépistage de la RD ; un certain nombre d’entre eux disposent du marquage FDA ou CE dont le logiciel français OPHTAI

  1. Comment çà marche?

– Il y a un portail sur lequel il faut s’inscrire

– Puis on présente la photographie que l’on  veut faire interpréter

– En 30 secondes à 1 min l’algorithme vous indique la qualité de l’image et si celle-ci est correcte l’existence ou non d’une RD avec l’indice de confiance

  1. Peut on les utiliser en 2022 dans le cadre d’un dépistage automatisée de la RD c’est-à-dire sans supervisation des ophtalmologues ?

Des à présent des industriels proposent à la vente  des rétinographes avec IA embarquée pour le dépistage de la RD ce qui est légal puisqu’ils disposent du marquage CE .  

Mais peut on d’ores et déjà utiliser ces logiciels d’IA dans le dépistage de la RD sans supervision ophtalmologique  ?

 Pour répondre à cette  question une  étude destinée à évaluer  ces logiciels d’IA  dans la vraie vie a été proposée à 27 industriels qui disposaient de ce marquage CE ; sur les 27 seuls 7 ont accepté de participer à l’étude dont celui développant le logiciel OPHTAI

Cette étude montre 

  1. que les résultats de sensibilité sont très variables d’un logiciel à l’autre (de 50 à 95% )et parfois très éloignés des résultats escomptés
  2. que les résultats sont variables pour le même algorithme en fonction de la qualité des images

En conclusion des évaluations complémentaires sont nécessaires avant leur utilisation dans la vraie vie

 

AUTREMENT DIT ON PEUT ACTUELLEMENT LES UTILISER COMME AIDE AU DIAGNOSTIC POUR L’OPHTALMOLOGUE ET NON COMME TRI AUTOMATIQUE

EN CONCLUSION

Il existe en 2022 des techniques d’imagerie rétinienne non invasives comme la rétinographie grand champs ou l’OCT-ANGIOGRAPHIE qui permettent un dépistage et un  suivi plus rapide et plus simple de la RD et qui donnent des informations supplémentaires sur le risque évolutif de cette RD

L’essor de l’IA pourrait également simplifier nettement le dépistage de la RD mais en 2022 ces logiciels d’IA ont un marquage CE pour l’aide au diagnostic mais non encore pour le dépistage automatisée de la RD .