Dents et diabète 1

Mesurer sa glycémie capillaire, prendre ses traitements, faire ses injections d’insuline sont des actes qui font partie du quotidien des personnes diabétiques, mais, la surveillance de la santé bucco-dentaire doit aussi devenir un geste réflexe car une mauvaise santé bucco-dentaire peut aggraver le diabète.

 

Les complications du diabète qui affectent les dents sévissent parfois sans que l’on s’en rende compte. En effet, elles sont asymptomatiques, mais peuvent évoluer vers de graves complications.

Dents et diabète 2

De plus, elles impactent l’équilibre du diabète en causant un dérèglement de la glycémie capillaire.
De nombreuses personnes diabétiques ignorent que la relation de leur maladie avec la santé bucco-dentaire est importante. Pour cela, il est recommandé d’avoir un suivi régulier chez le chirurgien-dentiste car les maladies parodontales peuvent aggraver le diabète mais à l’inverse, un diabète mal équilibré peut provoquer des infections et des caries.

Trois types de lésions reviennent couramment chez la personne diabétique :

  • La carie dentaire : destruction de l’émail de la dent par la plaque dentaire.
  • La gingivite : inflammation de la gencive par dépôt de bactéries au niveau du collet de la dent (rougeurs, saignements au moment du brossage, gonflement de la gencive).
  • La parodontite : inflammation en profondeur des gencives et de l’os qui soutient la dent. Les dents bougent, se déchaussent et risquent de tomber. Elle est deux à trois plus fréquente chez les diabétiques que dans la population générale.

Dents et diabète 3

Le diabète entraîne une diminution de la production de salive et une augmentation de sucre dans la salive, ce qui favorise l’apparition d’infections fongiques. Souvent sous-estimée, les complications dentaires du diabète cachent un mal évolutif qui peut aller jusqu’à l’infection buccale généralisée et la perte de dents, c’est la maladie parodontale. Cette dernière, est d’évolution assez lente et passe par plusieurs phases dont la gingivite (inflammation des gencives) et la parodontite (inflammation des tissus qui soutiennent la dent allant jusqu’au tissus osseux). Une glycémie capillaire élevée fragilise les gencives et favorise la parodontite. De plus, elles impactent l’équilibre du diabète et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

Comment éviter ces complications ?

D’abord en se brossant les dents ou entretenant ses prothèses dentaires méticuleusement après chaque repas deux minutes minimum avec une brosse à dents souple et à petite tête, en brossant de haut en bas les dents et les gencives. Il est également recommandé d’utiliser du fil dentaire ou brossettes pour éliminer la plaque dentaire et ainsi limiter l’apparition de gingivite . Enfin, il est préconisé de surveiller son alimentation en évitant les produits trop sucrés et boire de l’eau en quantité suffisante ainsi que d’éviter le tabac qui est un facteur aggravant de la maladie parodontale .

Dents et diabète 4 Le point essentiel est d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire afin d’améliorer l’équilibre du diabète. Pour cela, les personnes diabétiques doivent consulter le dentiste au moins deux fois par an, même en l’absence de symptômes. Il convient aussi de préciser que lorsqu’on est diabétique, il faut avoir une bonne communication avec son chirurgien-dentiste, le tenir informé de l’évolution du diabète ; il a besoin de connaître le taux de l’hémoglobine glyquée pour savoir si le diabète est équilibré sur la durée, si ce n’est pas le cas cela peut s’expliquer par une maladie parodontale il pourra ainsi agir sur ce problème en traitant l’affection dentaire.

Conclusion

Chez les personnes diabétiques, les pieds, les dents et les gencives ont besoin d’une grande attention même en l’absence de symptômes. Les complications dentaires peuvent être le signe d’un dérèglement qui aggrave l’hyperglycémie mais heureusement une personne diabétique qui a une bonne hygiène bucco-dentaire et assure un suivi régulier chez son dentiste peut ne pas développer de maladies parodontales contraignantes.