Article rédigé par le Dr Amina RADAOUI

 

Diabète et Covid-19, les dernières actualités 1

 

Les bons réflexes à respecter, recommandations de l’HAS

Les personnes souffrant de maladies chroniques sont plus à risque de formes aigues de Covid ou de complications liées à leur maladie, les patients atteints de diabète ne dérogent pas à la règle. L’HAS rappelle que ces patients sont susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 en cas de diabète non équilibré ou de complications.

L’HAS recommande aux professionnels de santé, durant cette période, de rappeler à leurs patients les signes d’aggravation ou de complications de leur diabète, les signes du covid-19, et la nécessité de les contacter en cas de survenue de ces signes. Le maintien du bon équilibre glycémique est donc essentiel, pour cela il est indispensable que les patients disposent de leur traitement et de leur dispositif de surveillance glycémique.
Le suivi doit être assuré en privilégiant le recours à la télé consultation.

L’HAS alerte les professionnels sur deux situations nécessitant la prise en charge hospitalière en urgence :
– en cas de plaie de pieds chez des sujets à haut risque notamment pour éviter les infections graves
– en cas de polyurie polydipsie et/ou perte de poids chez l’enfant ou l’adulte jeune pouvant évoquer une découverte de diabète, nécessitant un traitement par insuline au plus vite.

Les patients sont invités à maintenir une alimentation adaptée, et limiter la consommation d’aliments riches en acides gras saturés afin de contrôler la prise de poids. Une activité physique régulière minimale et compatible avec les mesures de distanciation sociale est également vivement conseillée.
Pour tous les patients il est recommandé de garder les coordonnées du médecin traitant et d’appeler le 15 en cas de signes inquiétants comme des douleurs thoraciques, une syncope, une dyspnée ou un déficit neurologique.

Caractéristiques cliniques et devenir des patients diabétiques ayant eu une forme sévère de Covid-19

Par le docteur Sarfati Julie, critique de l’article: « Clinical characteristics and outcomes of patients with sever Covid 19 with diabetes »

Plusieurs études ont récemment rapporté que la prévalence du diabète chez les patients ayant une forme de Covid-19 sévère atteignait 27 % contre 5,9 % des formes modérées. Nous savons à présent que l’hyperglycémie exacerbe l’inflammation en accélérant le relargage de TNF alpha et d’interleukine. De plus le diabète peut être impliqué dans la dysfonction pulmonaire en diminuant le volume expiratoire et la capacité vitale.
Cette étude a pour objectif d’analyser les caractéristiques cliniques des patients diabétiques avec une forme sévère de Covid-19. Il s’agit d’une étude uni centrique, rétrospective, et observationnelle chez 193 patients avec une forme sévère de covid-19. Sur ces 193 patients, 25 % étaient diabétiques, ils ont plus souvent nécessité une ventilation mécanique et une hospitalisation en soins intensifs que les non diabétiques. Ils avaient également des marqueurs de l’inflammation plus importants que les autres patients. La mortalité des patients diabétiques était plus élevée à 81 %, avec pour la majorité des patients un diabète ancien et une forme très symptomatique du Covid (toux et dyspnée).
La mortalité des patients diabétiques avec un Covid sévère est considérable dans cette étude, le diabète pourrait donc augmenter le risque de décès et sa prise en charge doit être prise en compte. Cependant la mortalité dans cette étude est bien plus élevée qu’antérieurement décrit, avec un biais de sélection probable. Il est à déplorer l’absence de diabétique de type 1 inclus dans l’étude, ce qui aurait pu aider à identifier la responsabilité du diabète lui-même. Enfin, le devenir semble indépendant du contrôle glycémique mais l’échantillon de cette étude est finalement restreint, nous attendons donc avec impatience les résultats de l’étude nationale Française.

Covid-19 : la maladie peut-elle provoquer le diabète ?

Dans une récente étude publiée dans la revue Lancet, un ensemble de chercheurs internationaux a travaillé sur le lien entre le Covid-19 et le diabète. Il confirme l’hypothèse selon laquelle le diabète est un facteur augmentant le risque de développer une forme aiguë de covid-19.
Mais l’infection par le virus pourrait aussi provoquer du diabète chez des patients en bonne santé jusque-là. Selon le professeur Zimmet, des preuves supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse, mais il semblerait que le covid-19 abîme le pancréas et puisse causer du diabète. En effet des médecins italiens ont recensé des cas sévères de diabète chez des patients hospitalisés pour le Covid-19 n’ayant jamais eu de diabète jusque-là. Dans ces recherches, les scientifiques ont également constaté que le risque de décès pour les patients touchés par le Covid a été 50 fois plus élevé chez les patients diabétiques, ces patients nécessitaient des doses massives d’insuline, ce qui suggère que le corps devient résistant à l’insuline. Les personnes diabétiques doivent donc prendre davantage de précautions pour se protéger des infections Covid.

 

Diabète et Covid-19, les dernières actualités 2

 

Quels sont les facteurs de risques de forme grave du Covid-19 et pourquoi ?

Au fur et à mesure de l’épidémie on en sait plus sur le profil des patients touchés par les formes sévères du covid-19. Depuis la réalisation des premières études en Chine, on dispose de nouvelles données concernant les patients hospitalisés en Europe précisant les profils des patients les plus à risque de complications, ceux dont la maladie finit par entraîner une détresse respiratoire les conduisant en réanimation. Trois facteurs sont clairement identifiés:

L’obésité, car elle favorise notamment le diabète et les maladies cardio-vasculaires, chez des patients présentant une diminution de leur capacité respiratoire du fait de la surcharge pondérale

Un diabète mal équilibré : parmi les explications avancées, en plus du fait que les diabétiques présentent souvent d’autres maladies associées ou des complications cardiaques et respiratoires, leur système immunitaire serait aussi fragilisé par le diabète déséquilibré.

Une hypertension artérielle mal contrôlée: toute personne avec des antécédents cardio-vasculaires comme l’hypertension mais aussi AVC ou infarctus, est considéré à risque de complications. L’hypothèse que ce sur risque de forme grave est du à certains traitements de l’hypertension et du diabète a été réfuté. Les fédérations française et européenne de cardiologie appellent les patients à ne surtout pas interrompre leur traitement sans avis médical.

Ces données sont à nuancer avec les résultats d’études plus récentes, notamment anglaises réalisées sur 17 millions de patients, qui affirment que le principal facteur de risque reste l’âge. Les principales victimes du Covid sont des personnes âgées de plus de 60 ans. Les comorbidités semblent peser beaucoup moins que l’âge. En effet le risque explose avec l’âge, multiplié par 50 au-delà de 80 ans.
L’institut Pasteur vient de publier des estimations Françaises qui confirment ces données, révélant une grande différence de mortalité selon l’âge, avec un risque majeur chez les patients les plus âgés. En pratique, pour 1000 patients infectés, le Covid tue environ 1 adulte d’âge moyen et 50 sujets âgés, ce qui représenterait 60 000 à 120 000 décès en France si toute la population française est contaminée. Cela veut aussi dire que 999 malades sur 1000 présentent une forme non grave, bien que parfois fatigante, la maladie reste donc bénigne.

 

Diabète et Covid-19, les dernières actualités 3