Article du Dr Muriel BENICHOU d’après une communication du Pr P Darmon 

Régime cétogène et diabète : Réel intérêt ou fausse bonne idée ? 1

 

 Le régime ou diète cétogène est actuellement très à la mode comme l’est également le jeune intermittent ou certains régimes d’exclusion alimentaire (lait, viande, gluten…).

Si l’on trouve à son sujet de très nombreuses publications sur Google (plus de 90 millions), les publications scientifiques robustes sont beaucoup plus rares et concernent essentiellement ses effets à court terme. Les effets à long terme restent méconnus.

  • De quoi s’agit-il ?

La diète cétogène consiste en une restriction drastique des glucides à moins de 5% des apports alimentaires quotidiens (soit 20 à 50 g /j) avec une alimentation essentiellement lipidique (90%).  

Régime cétogène et diabète : Réel intérêt ou fausse bonne idée ? 2

En pratique, il existe une liste d’aliments à privilégier, à limiter et à interdire. Néanmoins, en fonction du type de diète cétogène, les proportions respectives d’acides gras saturés, d’acides gras monoinsaturés, d’acides gras polyinsaturés et du rapport oméga 3/oméga 6  seront très variables, d’où la difficulté d’études scientifiques homogènes.

Régime cétogène et diabète : Réel intérêt ou fausse bonne idée ? 3

  • Quel semble être son intérêt métabolique ?

Régime cétogène et diabète : Réel intérêt ou fausse bonne idée ? 4

Le but est d’obtenir un shift métabolique, c’est-à-dire une utilisation des graisses comme combustible à la place des glucides, d’où activation de la lipolyse et production de corps cétoniques que sont l’acide béta hydroxy butyrique et l’acétoacétate qui seront les substrats énergétiques avec les effets potentiellement favorables qu’on leur prête sur le plan métabolique et pondéral. 

  • Que dit la littérature scientifique sur son intérêt éventuel dans le diabète ?
    DIABETE TYPE 2

Une métaanalyse publiée en 2020 (Yuan et al Nutrition et Diabète 2020) a repris les résultats des différentes études publiées chez le patient diabétique de type 2.

Cette métaanalyse confirme les effets bénéfiques à court terme (2-6 mois) sur l’insulinorésistance, le HbA1C, le poids et le Tour de Taille.

  • Baisse du HOMA (index d’insulinorésistance)
  • HbA1c : baisse de 1 point
  • Perte de 8 KG
  • Perte de 10 cm de Tour de Taille

Les effets sont plus contrastés sur les lipides : effet modeste, mais positif sur les triglycérides et le HDL mais plus controversé sur le LDL.

On retrouve également un effet bénéfique à court terme sur la Tension Artérielle (TA) et sur la stéatose hépatique.

Ainsi, l’ADA a intégré dans ses recommandations diététiques l’intérêt à court terme d’un tel mode alimentaire chez des patients diabétiques de type 2, bien sélectionnés, sous couvert d’une surveillance et d’un accompagnement rapprochés.

  • Et dans le DIABETE DE TYPE 1 ?

Le diabète de type 1 reste une CONTRE INDICATION du régime cétogène en raison du risque d’ACIDOCETOSE+++

  • Quels sont les risques à court et à long terme du régime cetogene ?Risques à court terme :

Le Keto Flu : 

Régime cétogène et diabète : Réel intérêt ou fausse bonne idée ? 5

Sorte de syndrome pseudogrippal associant

– léthargie, maux de tête, odeur cetonique de l’haleine, nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée ou plus souvent constipation, déshydratation sur polyurie.

-Intolérance à l’exercice

-hypoglycémie

-acidose métabolique

Ces effets à court terme disparaissent généralement en quelques jours à quelques semaines, mais nécessitent une surveillance rapprochée+++

Risques à long terme :

→hypoprotidemie
→hyperuricemie, crises de goutte
→lithiases urinaires
→lithiases vésiculaires
→troubles des phanères
→Déminéralisation osseuse (?)
→ augmentation du LDL cholesterol (?), augmentation du risque CV (?)

  • Contre-indications absolues au régime cétogène

Diabète type 1
Diabète de type 1 lent (LADA)
Diabète de type 2 sous traitement par ISGLT2 (forxiga, Jardiance)
Grossesse
Patients fragiles avec ATCD CV<12 mois
Insuffisance Rénale Chronique, insuffisance cardiaque,  hépatique ou respiratoire sévère
Période périopératoire

AU TOTAL

Le régime cétogène peut avoir un certain intérêt à court terme chez les patients diabétiques de type 2 en limitant les pics hyperglycémiques post prandiaux, en améliorant la sensibilité à l’insuline avec une baisse significative de le HBA1C, du poids et du tour de taille. Néanmoins, du fait des risques inhérents à ce type de régime, il doit être proposé chez des patients bien sélectionnés et sous couvert d’une surveillance et d’un accompagnement rapprochés. Les effets à long terme restent méconnus du fait de la faible acceptabilité de ce type de régime sur le long cours.
Le diabète de type 1 reste une contre-indication du fait d’une balance bénéfice/risque défavorable .