La vaccination contre la grippe démarre à Genève | Tribune de Genève
Vaccination chez le diabétique, référentiel 2020 selon la Société Francophone du Diabète (SFD) 1

Parmi les actualités abordées lors du congrès de la SFD 2020, qui a eu lieu de façon virtuelle au début du mois de septembre, le référentiel de la vaccination chez le patient diabétique a été présenté. Celui-ci est le résultat d’un groupe de travail multidisciplinaire incluant la participation de diabétologues, pédiatres, gériatres, infectiologues, et pharmaciens.

– Pourquoi ce référentiel ?

Aucun texte officiel et spécifique à la vaccination du patient diabétique n’existait jusqu’à ce référentiel. Or nous savons, selon les différentes études menées dans ce domaine, qu’il existe une augmentation du risque infectieux chez les patients diabétique.

Nous savons également, que la couverture vaccinale dans cette population à risque reste insuffisante, du fait de l’existence de freins, médicaux, para médicaux et individuels à la vaccination.

Ce référentiel a été rédigé par le groupe de travail, après la réalisation d’une enquête auprès des patients diabétiques (3500 patients), leurs entourages et des membres de la SFD.

Les résultats de ces enquêtes ont confirmé la mauvaise couverture vaccinale. Pour les vaccins concernant la grippe et le tétanos, 70% des patients interrogés déclarent être à jour, en revanche pour les vaccinations contre le pneumocoque, le zona et hépatite B, seulement 20 à 30% des patients se déclarent couverts, bien en deçà des objectifs de couverture vaccinale recommandés par les autorités de santé.

– Vaccination contre la grippe :

o Intérêt : les données épidémiologiques révèlent une augmentation de la sévérité de la grippe au cours du diabète en termes de risque d’hospitalisation, de complication et de mortalité. Il a également été démontré que l’équilibre glycémique a un impact sur sa sévérité.

o Bénéfices : réduction significative de l’incidence de la grippe et de pneumonie en cas de vaccination, ainsi que de la mortalité toute cause confondue, y compris des événements cardio-vasculaires.

o Les données vaccinales en France confirme, là encore, une insuffisance vaccinale notamment chez les sujets les plus fragiles de plus de 65 ans.

o La vaccination anti grippale est réalisable par les infirmiers, les médecins, les pharmaciens, et les sages femmes.

Campagne de vaccination contre la grippe | Ville de Fourmies
Vaccination chez le diabétique, référentiel 2020 selon la Société Francophone du Diabète (SFD) 2

– Vaccination anti-pneumococcique :

o Intérêt : augmentation du risque d’infections invasives à pneumocoque au cours du diabète. Impact majeur de l’association diabète-comorbidités dans le risque d’infection à pneumocoques. La encore, augmentation de la sévérité des infections à pneumocoques chez les diabétiques, avec un risque aggravé d’hospitalisation et de mortalité.

o Deux vaccins sont disponibles en France, le VPC 13 pour la primo-vaccination, puis le VPP23.

o Bénéfices : les bénéfices cliniques de ces deux vaccins ont été démontrés au cours du diabète lors d’études randomisées

– Vaccination contre le zona :

o Intérêt : l’augmentation du risque du zona au cours du diabète est connue

o Bénéfice clinique : démontré au cours du diabète, avec réduction de son incidence et des douleurs post-zostériennes chez le patient de plus de 60 ans

– Vaccination antitétanique :

o Intérêt : L’incidence du tétanos est plus élevée chez les personnes vivant avec un diabète, du fait des plaies chroniques, notamment au niveau des pieds.

o En revanche, il n’existe pas d’études spécifiques d’efficacité du vaccin antitétanique chez les sujets diabétiques.

o Le calendrier vaccinal est identique à celui des sujets non diabétiques, les recommandations en cas de plaies ont été réalisées par le Haut conseil de santé public avec un protocole précis à suivre.

– Vaccination contre l’hépatite B :

o Intérêt : Augmentation du risque de contamination de l’hépatite B et d’évolution vers la cirrhose en cas de diabète.

o Bénéfice sérologique de la vaccination démontré, y compris au cours du diabète

o La vaccination contre l’hépatite B n’est pas impliquée dans la survenue d’affections démyélinisantes comme la sclérose en plaque.

– Chez les enfants diabétiques :

o Le risque d’infection est plus faible en cas de bon équilibre glycémique.

o En cas d’infection le risque de déséquilibre glycémique est augmenté.

o Il existe une indication spécifique de vaccination antigrippale, dès l’âge de 6 mois, chez les enfants diabétiques très fragiles, pour les autres enfants diabétiques, le calendrier vaccinal habituel doit être suivi.

o Il n’existe pas de sur risque de maladies auto-immunes démontré après vaccination chez l’enfant ou adolescent atteint d’un diabète de type 1.

Calendrier vaccinal 2020

Pour conclure, l’analyse de cette base de données recommande la vaccination antigrippale, antipneumococcique et contre le zona après l’âge de 65 ans chez les patients diabétiques. Pour les autres patients diabétiques, il est préconisé de suivre le calendrier vaccinal.